L'enfant Jésus apparaît en la fête du Précieux Sang le 1er juillet 2020

 

Je vois le gracieux l´Enfant Jésus de Prague avec une grande couronne d'or et une robe bordeaux avec des vignes d'or. Sur le devant de la robe, il y a un cœur avec une croix et, au-dessus, il porte l'éphod, le pectoral.

Le Seigneur a les yeux bleus et les cheveux noirs-bruns bouclés. Il se montre à moi à l'âge d'environ neuf ans. Son apparition est accompagnée de deux anges habillés de blanc, dont les cheveux blonds foncés tombent sur les épaules. Les deux anges portent une robe simple et brillante comme si elle était en lin. Ils portent le manteau du Seigneur. J'entends la bordure dorée du manteau qui bruisse lorsqu'il bouge.

« Je vous bénis » et il fait le signe de la croix à mon front et j'ajoute « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit". Amen. »

« Reste en amitié avec Moi et prie. Veillez et priez ».

Et je vois que cette fois-ci, il tient dans sa main droite un sceptre d'or et dans la gauche un sceptre de fer. Et Il dit :

« Pour Mes amis, Je viens avec Mon sceptre d'or, et ceux qui ne veulent pas de Moi, Je régnerai avec un sceptre de fer.

Voici que je viens à vous dans ma sainteté. Les âmes de bonne volonté connaissent Ma Sainte Enfance. Ce n'est pas une contradiction. Les âmes qui ne peuvent pas comprendre cela ne peuvent pas comprendre que moi, en tant que Roi du Ciel, je suis mort sur la Croix pour vous. La rançon pour votre salut était Mon Précieux Sang. Je le verse pour Mes moutons. Je suis le Roi du Ciel et je suis le Crucifié et je suis l'Enfant Divin en même temps.

Je vous laisse vos projets. Ma parole est écrite. (Concerne la « Maison Jérusalem »)

Je suis donc venu à vous pour que vous priez et sacrifiez. Priez spécialement Mon précieux Sang et honorez Ma Très Sainte Mère et le Saint-Esprit en même temps que vous priez le Rosaire à l'Épouse du Saint-Esprit.

Priez, car je dois admonester l'humanité. Ils n'ont toujours pas compris et endurcissent leur cœur. Mais pour mes amis, je laisserai la grâce et la bénédiction descendre du ciel, même en ces temps difficiles et dans les temps à venir.

La période difficile n'est pas terminée. Regardez les Saintes Écritures. Tout y est écrit ».

Maintenant, le Seigneur me montre la terre. Quelque chose va se produire en deux points du globe, mais cela n'affectera pas l'Allemagne. « Pour cela, nous prierons et nous sacrifierons, Seigneur. Vous pensez que l'autre viendra ? Oui. »

Ces deux pays que le Seigneur me montre sur le globe sont les États-Unis et Israël.

« Je vais rester avec vous. Je vous bénis ».

Et je parle avec « au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ».

Le Seigneur répand son précieux sang sur nous, chacun d'entre nous. Sa Majesté tient fermement son sceptre d'or à la place de son cœur. C'est comme s'il entrait dans son cœur avec son sceptre et qu'il aspergeait nos têtes de gouttes de son précieux sang. Le sceptre doré devient alors un goupillon (un appareil liturgique utilisé pour asperger l'eau bénite) de son Sacré-Cœur.

« Je te remercie, Seigneur.

Loué soit Jésus-Christ pour les siècles des siècles, amen ».

Le Seigneur flotte dans la lumière céleste avec les anges qui brandissent son manteau. Il devient plus petit et disparaît.

 

Ce message sera annoncé sans préjudice du jugement de l'Église catholique romaine.

 Droit d´auteur © Manuela 2000