L'Enfant Jésus apparaît au 25 juin 2020

 

J'ai vu le gracieux l´Enfant Jésus de Prague et il portait une robe blanche brillante, richement décorée de vignes de brocart doré. Il portait la grande couronne dorée, rayonnante et richement décorée, que j'avais déjà vu si souvent auprès de lui.

Dans sa main droite, il portait un grand sceptre d'or, dans sa main gauche un livre d'or. Son visage s'est approché du mien. Il a parlé :

« Je te bénis ». Et il a fait le signe de la croix à mon front.

Et je continuais à parler : « Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit ».

Le Roi des Cieux parle :

« Écoute, mon nom ne signifie rien pour eux. De plus, il y a la profanation et le mépris des commandements du Père éternel. »

J´ai répondu : « Seigneur, je suis impuissant et une simple personne. Que pouvais-je faire ? »

L'enfant Jésus parle :

« As-tu déjà conduit des moutons à un berger ? »

J'y ai pensé. C'est ce que j'ai fait à La Salette. C'est là que je les ai conduits depuis notre wagon. Alors j'ai dit : « Seigneur, vous voulez dire dans La Salette ? »

Le Seigneur parle :

« Conduiriez-vous les brebis égarées vers Mes bergers ? »

Au même moment, j'ai vu une grosse prairie avec des bergers qui se tenaient là avec leurs crosses. Pour les nombreux moutons qui s'y trouvaient - car la prairie était très grande - il y avait peu de bergers. Pour le grand nombre de moutons, seulement quelques bergers. Cela m'a beaucoup étonné. Alors j'ai dit au Seigneur : « Seigneur, je n'ai rien, mais je conduirai volontiers des moutons vers eux, de peur qu'ils ne se perdent. »

Jésus parle :

« Tu m'as et Ma Sainte Mère, Mon peuple, par Ma Sainte Enfance, abandonnera l'arrogance, l'excès de zèle qui a égaré Mes brebis. L’addiction à leurs propres désirs qui vont à l'encontre de la volonté de mon père ».

Je lui ai donc demandé : « Seigneur, qu'entends-tu par excès de zèle ? »

L'enfant Jésus parle :

« C'est la volonté d'exercer le pouvoir au lieu de l'amour, la racine de tout péché. Dans Mon enfance, vous trouverez l'humilité, la pureté et la divinité. La malice cède la place au mystère de Mon enfance divine. Regarde avec moi à Bethléem et tu me trouveras dans la crèche, dans ma clarté. Je suis votre Sauveur dont les anges chantent, les sages fléchissent les genoux et les rois enlèvent leurs couronnes. Ce secret est compris par les êtres humains de bonne volonté ».

Il me bénit et parle :

« Nous nous voyons lors de la fête de Mon Précieux Sang. ».

Il disparaît dans la lumière.

 

 Fête du Précieux Sang : mercredi 1er juillet 2020

 

Ce message sera annoncé sans préjudice du jugement de l'Église catholique romaine.

Droit d´auteur © Manuela 2000