L´apparition de l´Enfant Jésus de Prague dans l´église paroissiale
de Sievernich datée du 3 février 2020.

Dans la Sainte Messe pendant la consécration, l'Enfant Jésus de Prague, vêtu d'une robe rouge, d'une croix au milieu et d'un morceau de terre bleu ciel à droite, a été vu sur la partie gauche du calice.

En bas à droite du lopin de terre il y avait aussi une zone qui semblait être brûler en noir comme un grand point. Au-dessus, le pays était colorié en rouge sang. Le lopin de terre bleu ciel était la terre que le Seigneur avait quittée (voir message du 6 janvier 2020). Malheureusement, le pays brûlé, qui ressemblait à un grand point noir, faisait partie des États voisins (l´Autriche, la République tchèque, la Slovénie et une partie de la Croatie). Malheureusement, la Pologne est le pays qui est couvert de couleur rouge sang.

 

Après la Sainte Messe, l'Enfant Jésus de Prague est apparu sur le terrain de la « Maison Jérusalem ».

(Note: Suite à la demande des fidèles le texte original de l’enregistrement audio est publié.)

 

Manuela (M.) : « Ô, je vois trois boules d'or lumineuse, la grande boule est au milieu et les deux boules plus petites flottant dans l'air à droite et à gauche. Les boules d´or s´est arrêtées au-dessus du terrain de la « Maison de Jérusalem ». Ces boules étaient accompagnées d'une lumière pulsante. D´abord les deux petites boules se sont ouvertes et enfin la grande boule. Une lumière merveilleuse rayonnait de cela.

Maintenant, la grosse balle s’ouvre au milieu et une lumière merveilleuse sort de cette grosse balle. Et l'Enfant Jésus de Prague est sorti de la boule. Il portait une belle couronne d´or, une robe rouge et un manteau rouge avec brocart sacerdotale, et il avait à l'avant une croix faite de brocart doré sur la robe. Ô ! et sur la croix, il est aussi vivant que le Sauveur crucifié. Sur la droite et sur la gauche, les deux plus petites boules se sont ouvertes et deux anges sont sortis des boules, beaux, avec des cheveux blond doré, des cheveux coupés juste au-dessus de l'épaule. Et les deux anges portaient une robe blanche, comme d'une seule pièce, pieds nus, les mains pliées en prière face au ciel, donc ils sont maintenus les mains en l'air.

L´Enfant Jésus avait des cheveux foncés et bouclés, les beaux yeux bleus. Le pauvre Sauveur sur la croix, le sang précieux de ses blessures. Il nous a bénis « Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit ! Amen. »

 

Le Seigneur dit : « Est-ce que tu m´aimes ? »

M. : « Oui, Seigneur ! »

 

Le Sauveur dit : « Tu as entière confiance à moi ? »

M. : « Oui, Seigneur ! »

 

Le Roi céleste enfantin dit : « Demandez aux gens s’ils m’aiment et s’ils ont confiance à moi ! »

Les fidèles répondent : « Oui, Seigneur ! »

 

Alors le Seigneur dit : « Regardez, de ma blessure latérale qui a été blessé par la lance, ma Sainte Église est sortie. »

M. : « Le sang précieux coule. »

 

Jésus nous dit : « Priez, priez, priez. Priez les prières à mon sang précieux. Mon sang précieux est votre planche de salut ! Voyez combien ils me crucifient chaque jour ! Mais je veux vous purifier par mon sang précieux. Il est important que vous restiez fidèles à mes paroles. »

 

M. : « Oh Seigneur, bénis-nous avec ton sang précieux. » Et il le fait ! Le Roi céleste nous invitait à prier : « Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, comme c´était au commencement, comme c´est maintenant et comme cela sera éternellement. Amen. »

 

Le Roi céleste dit :« Regardez, tout est en moi ! Je peux venir à vous comme un enfant et comme un Sauveur crucifié. Je peux aussi être les deux en même temps. Rien ne m'est impossible. Je suis votre Sauveur. Je suis votre sauveur. Combien je vous aime. Je ne laisserai pas mes fidèles moutons seuls. Je m´occuperai de vous. »

 

M. : « J’ai encore plusieurs demandes. Le Père (père décédé d’un pèlerin) pour qui je prie est dans ton Royaume. Oui. C’est ce que je dis au Seigneur (fidèles) ! »

 

Le Roi céleste dit : « Je vous donne ma bénédiction de guérison »

M. : « Seigneur, je demande surtout à ceux qui ne pouvaient pas venir aujourd’hui. Oui, tu les prends dans votre cœur, et nous aussi. C’est très gentil. Je te remercie de tout cœur, Seigneur. »

 

Et le Seigneur échange des cœurs avec nous. Maintenant, je vois son cœur d’or. Il passe aussi par le Sauveur crucifié et vivant. Cela passe par le Sauveur crucifié. Il rayonne pour nous. C´est magnifique ! Le sang et de l’eau comme des rayons. Ils viennent à nous. C’est la bénédiction de guérison pour nous cette fois, il nous invitait à prier : « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.  O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l´enfer et conduisez au ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde. »

 

Le Sauveur dit :« Ô la rose rouge sacrificielle de l´Allemagne, si intelligent et pourtant si défiguré. J’ai pitié de toi. Maintenant, allez en paix avec ma bénédiction. Je resterai à vous et vous bénis - Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit -Amen. »

 

« Adieu ! »

 

M. : « Adieu, monsieur ! Adieu ! Adieu ! »

 

Et les boules ferment les trois, la lumière pulsant de l’extérieur et ils disparaissent d’un seul coup. Oui ! Et les trois boules qui sont accompagnées d´une lumière pulsante de l´extérieur se fermaient et disparaissaient d´un seul coup.

« Notre Père qui êtes aux cieux (...) »

 

(Note : En silence, j’ai demandé au Seigneur pourquoi il prie toujours « Au nom du Père et du Fils... » et pas « Au nom du Père et en mon nom... ». Il est le Seigneur lui-même. Il m'a répondu qu'il veut toujours que les gens prient avec lui et qu'il n´entonne que la prière familière pour nous.)

 

Ce message est annoncé sans préjuger du jugement de l´Église catholique.